Histoire

La ville de Novalja a une histoire longue, intense et intéressante. Parmi les nombreuses découvertes archéologiques dans les sites de la ville et ses environs, il y a trois basiliques paléochrétiennes datant du IVe et du Ve siècle, et les restes du sol en mosaïque d'une des basiliques se trouvent aujourd’hui à l'intérieur de l'église gothique de Notre-Dame du Rosaire, située dans le centre-ville. De nombreuses pièces de mobilier d'église et de nombreux autres objets sont conservés dans la collection archéologique « Stomorica ». Le reliquaire trouvé à côté d’une des basiliques est de très grande valeur, et il est conservé au Musée archéologique de Zadar. La ville de Novalja est aussi l’endroit où l’on a trouvé une des plus anciennes illustrations de Notre-Dame portant l’inscription Marie sur la côte est de l’Adriatique.

Du point de vue archéologique, la région de Caska est très intéressante et récemment,les recherches de l’établissement romain de Cissa ont commencé. Selon une légende, cet établissement a été détruit par un séisme au IVe siècle. Une des curiosités de la plus grande valeur est un système antique simple d’approvisionnement en eau datant du Ier siècle. Ce système en pierre ciselée, , de 1,2 km de longueur, 70 cm de largeur et 40 m de hauteur, comprenait 9 ouvertures supérieures. Cet aqueduc romain unique, populairement appelé Talijanova buža, approvisionnait Novalja en eau provenant des champs de Novalja. L’entrée de ce système d’approvisionnement en eau se trouve à l’intérieur du Musée de la ville qui conserve une partie du patrimoine culturel et ethnologique de la ville de Novalja.  Parmi les joyaux folkloriques, nous souhaiterions souligner la danse locale:la naški, présentée en costumes populaires colorés et accompagnée de la musique des soufflets.

Le chant folklorique traditionnel à deux voix, le nakanat, est très apprécié et il est présenté au Festival de la chanson traditionnelle de l’île de Pag. Les groupes folkloriques Navalia (groupes d’hommes) et Murtulice (groupes de femmes) chérissent le chant dalmatien original et traditionnel. Le chant liturgique, dont la richesse s’exprime pleinement lors des cérémonies religieuses de la Semaine sainte (du Dimanche des Rameaux jusqu’à Pâques), a aussi une valeur importante.